« Comment ne pas mourir »
Un titre* bien racoleur vous ne trouvez pas? Et d’un prĂ©tentieux…

Pourtant non, dans cet ouvrage il ne s’agit pas de rĂ©vĂ©ler les secrets de l’immortalitĂ©, mais bien de prĂ©senter un Ă©tat des lieux des derniĂšres Ă©tudes scientifiques liĂ©es Ă  la nutrition.

Paru en 2015, et en 2017 pour la traduction française, ce livre a Ă©tĂ© le point d’orgue de mon passage au rĂ©gime vĂ©gĂ©tal (et complet), et plus encore, il est la preuve irrĂ©futable qu’il est possible de rĂ©diger un livre extrĂȘmement riche en sources scientifiques (et objectif) tout en Ă©tant passionnant.

Dans ce livre, “que ton aliment soit ton mĂ©dicament” est pris au mot, et replace la nutrition Ă  la juste place qu’elle devrait ĂȘtre en mĂ©decine !

J’avais hĂąte de vous le prĂ©senter 😉

Le Dr Greger milite depuis des annĂ©es pour une rĂ©volution nutritionnelle : bien plus que les traitements et les mĂ©dicaments, c’est notre alimentation qui peut nous sauver la vie.
Études scientifiques de pointe Ă  l’appui, il nous explique quels aliments privilĂ©gier, les rĂ©flexes Ă  adopter afin de prĂ©venir, voire renverser le cours de la plupart des maladies chroniques : cancers, diabĂšte, maladies cardiaques, et bien d’autres encore.

Un ouvrage de référence, fourmillant de conseils pratiques et déculpabilisants, pour vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Site web de l’Ă©diteur français

En un coup d’oeil 🧐 👁

đŸ‘„ L’auteur

Ce livre, traduit de l’anglais par Sophie Lacoste, est la compilation du travail du Docteur Michael Greger et son Ă©quipe de chercheurs au sein de l’association Nutrition Facts.

Un travail qui a commencĂ© une dizaine d’annĂ©es avant la rĂ©daction du livre suite Ă  son histoire familiale, qui l’a poussĂ© Ă  parcourir les bibliothĂšques d’Harvard pendant ses Ă©tudes de mĂ©decine Ă  lire (dĂ©vorer mĂȘme) les diverses Ă©tudes qui sortaient sur la nutrition. Son but Ă©tait d’étudier l’impact de l’alimentation sur les maladies chroniques. Il a ensuite parcouru les Etats-Unis pour donner des milliers de confĂ©rences dĂšs qu’il le pouvait pour divulguer ce qu’il apprenait, encourager la prĂ©vention, et a fini par rencontrer Jesse Rasch et sa famille, dont la fondation lui a permis de diffuser “des connaissances sur la nutrition fondĂ©es sur des preuves scientifiques” au plus grand nombre, par internet. Ainsi est nĂ© Nutritionfacts.org :

Nutritionfacts.org est maintenant une association Ă  but non lucratif autofinancĂ©e qui propose plus de 1000 vidĂ©os courtes sur presque tous les sujets de nutrition possibles, et oĂč je poste de nouveaux articles et vidĂ©os chaque jour. Tout ce qui figure sur le site est gratuit, et le restera. Il n’y a ni publicitĂ© ni aucun lien commercial avec aucune entreprise. C’est simplement le fruit de mon travail passionnĂ© et de mon engagement (p. 18)

Dans cette suite d’idĂ©es, loin des gourous de la nutrition et autres miracles promis par divers rĂ©gimes, Dr. Greger reverse 100% des bĂ©nĂ©fices du livre Ă  des associations.

đŸ€·â€â™€ïž Pour qui?

DestinĂ© au tout public (du consommateur lambda au mĂ©decin), c’est un bel exemple de vulgarisation! Un beau complĂ©ment Ă  leur site et chaĂźne youtube, une mine d’or qui a l’avantage de se mettre Ă  jour mais qui nous Ă©loigne du confort papier.
Notez que les mĂ©decins en auraient bien besoin… Un petit aperçu de leur travail sur youtube, bien Ă  propos :

Notez que la communauté de Nutrition Facts est telle que les vidéos les plus récentes sont traduites bénévolement par des abonnés !

Ses qualités :

 đŸ‘ Les Sources

Il n’y a pas moins de 2657 Ă©tudes rĂ©fĂ©rencĂ©es (j’ai comptĂ©, cliquez sur le lien si vous me croyez pas), 1820 pour la premiĂšre partie sur les maladies, 837 pour la 2e partie sur les aliments. Tellement que ça ne tient pas dans le livre, l’éditeur a tout inscrit dans un QR code au dĂ©but de l’ouvrage (plus actif visiblement, mais le document est retrouvable sur le site de l’éditeur et rĂ©fĂ©rencĂ© dans cet article 😉 )

👍 Le ton

Un savant mĂ©lange entre du tĂ©moignage (juste ce qu’il faut) et des faits, le tout accessible car Ă©normĂ©ment vulgarisĂ© pour que ce soit comprĂ©hensible par tous. Une belle distance objective face aux sources qui le demandent
 et ce ton facilite grandement la lecture! HonnĂȘtement, malgrĂ© ses 570 pages je l’ai dĂ©vorĂ© en deux/trois semaines.

Au cours de ma formation mĂ©dicale, l’industrie pharmaceutique m’a proposĂ© un nombre incalculable  de dĂźners Ă  base de steaks et d’importants avantages en nature, mais je n’ai jamais reçu d’appel Ă©manant d’un gros producteur de brocoli. (p. 16)

Si la plupart des cuisines hĂ©bergent davantage de bactĂ©ries fĂ©cales que les siĂšges de toilettes (rĂ©f), c’est probablement parce qu’on prĂ©pare le poulet dans la cuisine, et non les toilettes. (p. 147)

Un juste dosage d’humour et de rationalitĂ©, perso j’adore!

Ses défauts :

👎 Son ancrage aux Etats-Unis

L’alimentation est un rĂ©el flĂ©au lĂ -bas, plus qu’ici mĂȘme si notre rĂ©gime alimentaire global (comme d’autres pays) s’inspire de plus en plus de ce modĂšle… Ce qui tend Ă  grossir nombre de cas et de flĂ©aux en cuisine (notamment le chapitre des infections, aux Etats-Unis ils ne « bĂ©nĂ©ficient » par du travail d’une organisation comme l’AFSCA).

👎 Un manque de schĂ©mas

L’auteur parle sans arrĂȘt d’une liste d’aliments feu vert, orange, rouge dans la seconde partie
 sans la montrer. Une omission de l’éditeur? En tout cas elle s’est rĂ©vĂ©lĂ©e frustrante Ă  la lecture.

Sa structure 🛠 📖

Le livre se structure en deux parties aprÚs préface, avant-propos et introduction :

Partie 1 : “Comment ne pas mourir
”

Il s’agit ici de 15 chapitres qui dĂ©taillent les 15 principales causes de mortalitĂ© aux Etats-Unis, leurs causes et comment les prĂ©venir grĂące Ă  l’alimentation.

  1. Comment ne pas mourir d’une maladie cardiaque
  2. Comment ne pas mourir d’une maladie pulmonaire
  3. Comment ne pas mourir d’une maladie cĂ©rĂ©brale
  4. Comment ne pas mourir d’un cancer digestif
  5. Comment ne pas mourir  d’une infection
  6. Comment ne pas mourir du diabĂšte
  7. Comment ne pas mourir d’hypertension artĂ©rielle
  8. Comment ne pas mourir d’une maladie hĂ©patique
  9. Comment ne pas mourir d’un cancer du sang
  10. Comment ne pas mourir d’une maladie rĂ©nale
  11. Comment ne pas mourir d’un cancer du sein
  12. Comment ne pas mourir  d’une dĂ©pression suicidaire
  13. Comment ne pas mourir d’un cancer de la prostate
  14. Comment ne pas mourir de la maladie de Parkinson
  15. Comment ne pas mourir de causes iatrogĂšnes

Partie 2 : Les 12 aliments quotidiens du Dr Greger

Les possibilitĂ©s en cuisine sont vastes, donc dans ce chapitre Michael Greger est parti de son expĂ©rience personnelle, ce qu’il dĂ©taille bien dans l’introduction du chapitre. Il va dĂ©velopper dans cette partie les diffĂ©rentes Ă©tudes et bienfaits des (catĂ©gories) d’aliments, en les classant en 12** aliments Ă  intĂ©grer quotidiennement dans notre alimentation, pour bĂ©nĂ©ficier d’un apport maximal en nutriments et bienfaits pour la santĂ© / longĂ©vitĂ©.

  1. Les haricots
  2. Les baies
  3. Autres fruits
  4. Les légumes crucifÚres
  5. Les légumes verts
  6. Autres légumes
  7. Les graines de lin
  8. Les noix et graines
  9. Herbes aromatiques et Ă©pices
  10. Les céréales complÚtes
  11. Les boissons
  12. L’exercice

Oui, l’exercice physique est un aliment Ă  intĂ©grer quotidiennement 😉

Pour conclure…

Envie d’acquĂ©rir de solides connaissances en nutrition ?

Ce livre sera une bible (et un solide appui pour entamer des formations
plus poussées mes nécessaires pour donner des conseils)

Envie de convaincre votre homme*** / enfant / chien (?) de passer à un régime plus végétal ?

Laissez traĂźner ce livre, sa rationalitĂ© n’y survivra pas 😛

Envie d’actualiser les connaissances de votre mĂ©decin prĂ©fĂ©rĂ©?

LĂ  encore
Tant d’idĂ©es prĂ©conçues sur la nutrition sont dĂ©construites!

Ce livre a rĂ©volutionnĂ© mon regard sur l’alimentation, que je pensais pourtant
juste suite à mes études de phytothérapie qui faisait la belle place à la nutrition.

Il reprĂ©sente un beau complĂ©ment aux soins prodiguĂ©s grĂące aux plantes, et les replace mĂȘme Ă  leur juste place comme mentionnĂ© dans l’introduction de cet article : en prĂ©ventif, dans l’alimentation.
Les plantes et Ă©pices font partie intĂ©grante de notre pharmacopĂ©e et de notre cuisine, en faire usage avec ces connaissances en tĂȘte me procure personnellement beaucoup de joie et d’enthousiasme.

J’espĂšre qu’il en fera de mĂȘme pour vous 🙂 

* Dans la nouvelle Ă©dition de poche, ils ont d’ailleurs changĂ© le titre pour “Mieux manger peut vous sauver la vie”, en baissant donc les exigences du titre mais en s’écartant de la fidĂ©litĂ© Ă  la traduction anglaise “How not to die” 

** On parle mĂȘme des Greger’s Daily Dozen, au point que des personnes en ont crĂ©Ă© une application pour smartphone! On n’arrĂȘte pas le progrĂšs ^^’

*** Dans le cadre de mon job en Ă©picerie, je constate que le gros frein en famille provient quasi exclusivement des hommes et enfants… Qu’en tirer comme conclusions?

Se connecter

S’inscrire

RĂ©initialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.