Nous avons eu le plaisir de recevoir ce livre de son auteur, Carole Minker. Ce petit bijou en vaut la peine, malgré les quelques réserves que nous emmétrons dans la partie de l’article qui y sera consacrée. Mais d’abord, présentation !

Présentations :

L’autrice, Carole Minker est Docteur en Pharmacie et en Pharmacognosie (la science qui étudie les substances bioactives d’origine naturelle), diplômée en micronutrition et aromathérapie, formée en homéopathie. Elle s’est, au fil de son cursus, en lien étroit avec son vécu, spécialisée sur l’infertilité.

Comme son nom l’indique, ce livre, paru en 2013 (et c’est important à souligner), présente 200 plantes médicinales. Une par double-page, où sont repris (je reprends la 4e de couverture) :

  • Les usages traditionnels qui ont fait sa réputation
  • Des recettes et des posologies précises
  • Un point sur la recherche : les vertus confirmées par la science, les nouvelles propriétés découvertes, les recherches en cours…

Notez que toutes les plantes sélectionnées ne présentent aucune toxicité susceptible de mettre en danger l’utilisateur, et sont reprises par la plupart des Pharmacopées officielles.

Sont également présents une douzaine de « Dossiers de l’herboriste » sur quelques sujets précis.

Un exemple de double-page, sur la lavande :

J’adore :

  • Cet ouvrage est à la fois synthétique et complet, il scinde avec justesse les usages traditionnels et ceux qui sont vérifiés scientifiquement (avec le « point sur la recherche »)
  • Le point sur la recherche : faire mention de la science dans un livre de vulgarisation, c’est très rare. Ce geste est à souligner grandement!
  • Les différentes formes d’utilisation sont claires
  • Le petit glossaire des composés actifs : une belle vulgarisation, suffisante à tous ceux qui désirent dépasser leur peur de la chimie..
  • Le préambule, qui fait un focus sur les précautions de cueillette (vous savez à quel point on y tient) et une relativisation sur les résultats issus des études scientifiques.
  • En gros : clarté, richesse ( 200 plantes dont certaines moins célèbres)

Les moins :

Je vais faire deux reproches principaux au livre : son âge, et sa bibliographie. Vous l’aurez compris, ce n’est pas un livre qui fournit les outils pour la cueillette ou la transformation des plantes (précisons, car cela peut décevoir),

Son âge :

2013, ça nous fait 10 ans de vieillesse… Depuis, moult études sur les plantes ont été réalisées, confirmant ou infirmant des propriétés annoncées, ce qui devrait nous amener à la prudence. De plus, les pharmacopées évoluent, avec un bel exemple de notre Arrêté Royal belge concernant les plantes revu en 2021 ! Ce livre mériterait d’être revu et corrigé, voire augmenté. Annoncer « le point sur la recherche » sous-entend une certaine actualité des propos, or ici on en est assez loin. Oui, c’est le point sur la recherche – celui d’il y a 10 ans.

La bibliographie

Je l’ai dit, j’apprécie grandement le point sur la recherche. Pour un livre de cette taille et à ce prix, ça fait beaucoup de bien! Par contre, on ne retrouve aucune référence aux études mentionnées dans la bibliographie – qui se résume à une seule page reprenant une liste d’ouvrages généraux, la plupart de vulgarisation, et une sitographie étrange où sont mis sur le même pied Doctissimo, Passeport Santé, l’Escop et Google Scholar pour ne citer qu’eux.

Chaque étude mentionnée est faite sans nom d’auteur ni année, de telle sorte qu’il est impossible d’aller la retrouver sans difficulté. En allant vérifier la page de la plante présente sur Wikiphyto, il sera sans doute possible de le faire… Mais quitte à indiquer des études, autant les référencer jusqu’au bout pour permettre au lecteur de creuser ce qu’il souhaite, non? 🙂 Si c’est une question de place, le QR Code nous sauve la vie (je l’ai déjà vu dans certains livres).

Que conclure?

Que c’est un beau livre d’une grande richesse d’informations malgré les quelques réserves et « son grand âge ». Il sera utile à toute personne désirant en apprendre plus sur les plantes, c’est un support à l’apprentissage appréciable et, grâce aux dossiers thématiques, il permet d’avoir quelques aperçus par pathologies. Sa mise en page rend, de plus, la lecture agréable. Vu son prix (19,9€), il en vaut la peine!
En vrai, il mériterait de n’être revu qu’à quelques points précis, et surtout republié en version actualisée, pour approcher de la perfection.

Comme précisé, il sera disponible chez tout bon libraire indépendant au prix de 19,9€ 😉

Post scriptum : Il semblerait qu’il existe une version actualisée, sous le titre « 200 plantes qui guérissent: Soignez vos maux par les plantes ! (2022) Nous sommes donc curieux de faire le comparatif, évidemment! Suite au prochain épisode…

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.